Voeux 2013

Cliquez pour agrandir l'imageGrazac, le 27 Janvier 2013, M. Le Maire présentait les voeux du Conseil Municipal à une large assemblée qui avait répondue présente à l'invitation pour la galette. Ci-après son discours :

Bonjour à tous, M. Le Conseiller Général Christian Brunet, Mme La présidente Josette Dubois(du SIC), M. Jean Louis Rémi Maire de Cintegabelle, M. Hubert Mespliés Maire de Gaillac-Toulza, M. Michel Maniquaire Maire d'Esperce, M. Jean Chenin Maire de Caujac, Mrs et Mmes  les conseillers, Grazacoises Grazacois, chers amis, bonjour à mes invités qui répondent ici, ce qui est avant tout la preuve d'une confiance partagée malgré quelques différences bien connues, mais qui ne nous divisent pas, du moins sur l'essentiel de nos actions quotidiennes, je veux parler de l'avenir de notre territoire et nos administrés, de vous tous ici présents, de nous tous parce que  vos élus sont décideurs peut-être, mais aussi acteurs au même titre que vous-même.

Acteurs,
il est des lieux et des sujets où nous aimerions pouvoir avoir aussi notre mot à dire et peser de tout notre poids pour le respect de la vie humaine : croyez le, vos élus et moi-même ne restons pas neutres sur ces sujets de l'autre bout du monde…
Notre pays, parce que membre permanent du conseil de sécurité de l'ONU, se trouve de fait  impliqué et responsable des décisions permettant de préserver la paix, de protéger les peuples souvent soumis à des régimes autoritaires, mais aussi à des conflits de survie bien souvent résultat de notre inconséquence dans l'organisation mondiale de l'économie, de notre manque de courage pour dire ça suffit à ceux qui ne pensent qu'en intérêts financiers, croissance, richesse…

Arrêtons de croire que le seul désordre serait dû à une différence de croyance, de foi, de Dieu… cela n'arrange que les terroristes d'un coté, qui ne sont qu'une forme moderne de pirates et fous avides de pouvoir, ici emprunt d'idéologie dite " coranique " mais qui auraient pu épouser bien d'autres causes.
La question qui mérite réponse: mais qui leur fournit toutes ces armes ? il n'y a pas à ma connaissance d'usine métallurgique en ces contrées, encore moins d'usine d'armement. Alors qui finance ces dessous de tables, qui encourage ces exaltés de la soumission d'un autre temps ?

Quant à nous, hommes et femmes d'occident, d'où nous vient cette légitimité et ce pouvoir pour devancer toute action concertée, et se retrouver tout d'un coup en première ligne, fort d'une âme guerrière et protectrice qui justifierait notre intervention en ces contrées plutôt... qu'en SYRIE ?
Cela nous donne-t-il le pouvoir ou le devoir de nous impliquer plus que d'autres et/ou d'être à l'initiative ? Quels que soient les conflits sur cette planète, chaque fois que l'occident s'en mêle, une fâcheuse déviance culturelle nous fait croire que nous détenons le monopole du savoir, de l'organisation politique la plus avancée de l'espèce humaine…       
  Mais nous posons-nous seulement la simple question: que reste-t-il de ces conflits où sont défendus avant tout les intérêts économiques des pays riches dont nous faisons partie ?… que reste-t-il pour solde de tout compte de tous ces morts engagés dans ces causes, dont eux-mêmes ne connaissaient même pas les fondements ?
Est-ce la pudeur qui nous interdit d'afficher sur notre étendard le logo du dollar ou de l'euro… ou cet affichage permettrait-il de prendre conscience…
Et, n'ayons pas peur de l'affirmer, ce qui ce passe aujourd'hui au Mali n'échappe pas, malgré ce que tous les commentateurs affirment haut et fort, à la défense des intérêts particuliers des pays occidentaux, de la France dans la région. Juste quelques points de réflexion : où se trouvent nos mines d'uranium ? où ont été pris en otages les derniers Français travaillant pour AREVA ?
Est-ce là un appel à ne rien faire ? non, rappelons-nous seulement de la fierté que nous partagions très majoritairement, de cet orgueil d'être Français qui nous animait, lorsque un certain De Villepin, en 2002, plaça la France au plus haut niveau de la responsabilité anti-guerrière au service de la paix, de la négociation entre peuples en défense de leurs intérêts, de leurs responsabilités. Et l'histoire, 10 ans plus tard, nous en donne raison concernant l'IRAK et la présence militaire dans la région.
Il ne m'en coûte pas là, malgré que je sois de gauche, et clairement de gauche, de rappeler à chacun d'entre nous que la France s'honore chaque fois qu'elle fait prévaloir le respect des peuples aux seuls intérêts des supers puissances, ne nous substituons jamais à eux, là sont nos intérêts tant humain qu'économique.

Et Grazac dans tout ça, je pensais qu'il était important de cet aparté qui vous permet de considérer ici, que vos élus vivent les deux pieds sur terre, et que Grazac n'est pas une île insouciante dans un océan de conflits de toute nature.

Un petit bilan fait de grand pas pour notre commune :
  •                 D'abord, saluons l'arrivée de nouveaux gérants concernant le commerce local. Depuis leur arrivée, que du bonheur… alors bien sûr ils ne font pas l'unanimité, bien sûr ils ne sont pas du goût de tous… Mais quand la majorité de la population y trouve son compte… Quoi dire de plus … bravo messieurs, vous avez amené de l'enthousiasme, de la fraicheur, beaucoup d'animation… persévérez.

Et puis la vie locale, vous le savez et l'aurez compris, je n'ai jamais isolé notre commune des différentes strates et échelons où elle trouve intérêt et épanouissement.
  •                 Sauf à être sourd, malentendant, aveugle et isolé en camisole, chacun sait qu'on a changé de président, de gouvernement et avant de majorité sénatoriale. Même si chez nous on n'a pas changé de député, on a aussi changé de majorité à l'assemblée nationale.
  •                 Ceux qui me connaissent savent où je veux en venir :
  •                 Qu'advient-il des promesses ?
  •                 Qu'advient-il de ce pour quoi M. le Maire et son équipe ont appelé à voter en majorité ?
Alors tout d'abord disons le fort, ce n'est pas en 9 mois qu'on change une politique, il n'y a qu'une voie sur laquelle la France est engagée, on vient juste de passer l'aiguillage, et le tout n'est ni de continuer dans le même sens, ni de faire demi-tour et donc en arrière, ni de prendre un virage tellement serré que le train déraillerait. Mais il existe des latitudes entre ces diverses options et là… que de perplexités :
  •                 Le traité Sarkozy/Merkel signé ?
  •                 Dans la même veine rappelons que l'ex-traité européen que nous avions rejeté à plus de 70% dans la commune, a été réécrit par Sarkozy en 2007… et que la directive Bolkenchtein, détournée  permet aujourd'hui une concurrence faussée à nos entreprises, là pas de changements (mais parenthèse oblige)

Bien entendu mon équipe et moi-même continuerons à oeuvrer pour que Grazac tienne toute sa place au sein des différentes EPCI dans lesquelles elle est impliquée, et cela pour le bien de tous nos administrés, permettez-moi au nom du conseil municipal de vous renouveler tous nos voeux de santé et bonheur pour cette année 2013, pour vous et tout vos proches.

M. ZDAN Michel Maire de Grazac
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image


Copyright © L'Equipe Municipale de Grazac, 2008 - 2019. Tous droits réservés.retour à l'accueil"Vous pouvez nous contacter ici!"